3 sonuçtan 1 ile 3 arası

  1. #1
    Üyelik Tarihi Üyelik tarihi
    May 2008
    Nereden Yer
    Kocaeli
    Mesajlar Mesajlar
    2.615
    Tecrube  Tecrübe Puanı: 466 + 31300


    Le respet pour le Coran - M. Fethullah Gülen

    Bien que la récitation et l'enseignement de la lecture du Coran à vos enfants soit aussi très importants, il y a quelque chose de plus important encore : c'est de leur faire bien comprendre que ce qui est récité est la « Parole de Dieu ». De nos jours, l'un des problèmes les plus courants est sans aucun doute - malheureusement – celui que posent les personnes qui se contentent de lire le Coran uniquement avec leur langue. Si vous êtes capables de montrer le bon exemple en récitant le Coran et si vous faites cela comme si vous étiez en présence du Seigneur Tout-Puissant ou aux côtés du Messager de Dieu, vous aurez une fois de plus conquis les cœurs de vos proches. En effet, vos enfants retireront de grands bienfaits de vous voir lire le Coran tout en pleurant. Une récitation monotone du Coran risquerait de nous rendre insensibles.
    Dans un hadith, le Prophète dit : « Celui qui récite le mieux le Coran parmi les gens est celui qui le récite avec mélancolie » ; et dans un autre hadith authentique, il déclare : « Ce Coran a été révélé dans la mélancolie. »

    Si le Coran traite des êtres humains qui ont tant de problèmes, notre manière de le réciter doit dénoter une certaine tristesse afin d'en refléter le contenu. Or pour pouvoir atteindre ce niveau, il faut d'abord comprendre ce que dit le Coran. Nous devons hautement respecter le Coran, même si nous ne saisissons pas tout ce qu'il dit, car il est la Parole Divine. Toutefois, si nous fournissons des efforts pour en comprendre le sens, cela indiquera un plus grand respect de notre part. En outre, votre enfant ressentira les enseignements coraniques avec plus de profondeur dans son coeur et dans son esprit, et ainsi sera assouvie - selon son niveau de compréhension - sa soif spirituelle.

    Ceux qui se satisfont seulement du sens littéral du Coran peuvent être considérés comme ayant un sens et une compréhension de la religion très pauvres. Quant à ceux qui n'ont même pas cette faible relation avec le Coran, ceux-là ont tout perdu. Apprendre les significations les plus profondes des versets coraniques et enseigner ce que nous avons appris à nos enfants est d'une importance capitale en ce qui concerne l'obtention des récompenses promises par le Coran.

    Dans son commentaire du hadith mentionné ci-dessus, Hafiz Mounawi raconte l'événement suivant :
    « Un jeune garçon était sur le point d'achever la mémorisation complète du Coran. Il passait ses nuits à réciter tout le Saint Coran et à prier, et se présentait le lendemain matin à son maître, le visage pâle et fatigué. Son maître était un grand savant et un véritable guide spirituel. Il alla s'enquérir auprès des autres élèves de la pâleur du jeune garçon. Ils lui répondirent ceci : « Maître, cet élève-là ne cesse de lire le Saint Coran du début jusqu'à la fin toute la nuit jusqu'au petit matin, sans dormir un seul instant, et le matin il va à votre cours. » Comme le maître ne voulait pas que son élève récitât de cette manière le Coran, il lui conseilla : « Mon garçon, le Coran doit être récité avec le même style avec lequel il a été révélé. » Puis il ajouta : « À partir d'aujourd'hui, tu liras le Coran, non pas comme tu l'as lu jusqu'à maintenant, mais comme si tu le lisais devant moi, en attendant mon jugement ! »
    L'enfant repartit, décidé à lire le Coran en suivant les conseils de son maître. Le lendemain matin, il se présenta à nouveau devant lui, forcé d'admettre : « Maître, cette nuit, je n'ai réussi à lire que la moitié du Saint Coran. » Le maître répliqua alors : « Très bien mon enfant, et cette nuit, je veux que tu récites le Coran comme si tu étais en présence du Messager de Dieu. » Cette fois, l'élève récita le Coran en faisant encore plus attention, car il se disait, très ému : « Je dois réciter le Coran sans faire la moindre faute, car je suis en face de celui-là même à qui il a été révélé. » Ce jour-là, il dut dire à son maître qu'il n'était parvenu à lire que le quart du Coran. Voyant les progrès réalisés par son élève, le maître qui voulait parfaire graduellement cette leçon, dit : « Maintenant, récite le Saint Coran comme si tu étais en train d'écouter l'archange Gabriel le révéler au Prophète. » L'élève s'exécuta et annonça : « Par Dieu ! Je vous jure que je n'ai pu lire qu'une seule sourate ! » Enfin, le maître dit : « Mon enfant, récite-le maintenant comme si tu étais devant le Seigneur Tout-Puissant qui Se trouve au-delà des milliers de voiles. Pense au fait que Dieu écoute ta récitation et qu'Il la confronte avec ce qu'Il a révélé pour toi. » Cette fois-ci, l'élève revint auprès de son maître en pleurant : « Maître, j'ai récité « Louange à Dieu, Seigneur des Mondes », j'ai continué jusqu'à « Maître du Jour de la Rétribution », mais il m'a été impossible de pouvoir prononcer « C'est Toi Seul que nous adorons ». C'est parce que j'adore tant de choses et que je m'incline avec soumission devant tant d'autres choses que je n'ai pas pu dire sincèrement « C'est Toi Seul que nous adorons » tout en imaginant que je récitais cela devant le Seigneur. »

    Hafiz Mounawi rapporte que ce jeune ne survécut pas longtemps et qu'il décéda quelques jours plus tard. Le maître, un savant doté d'une grande spiritualité, qui l'avait aidé à s'élever à ce niveau, se tint près de sa tombe, en contemplant son élève dans l'au-delà. Soudain, la voix du jeune garçon s'éleva d'outre-tombe : « Ô maître ! Je suis vivant ! J'ai atteint un tel rang spirituel que je n'ai pas été appelé à rendre compte de mes oeuvres ! »
    Réciter le Saint Coran en méditant sur le sens de ses versets, s'attacher à chacun de ses mots et montrer le respect qui se doit à la Parole Divine sont des choses essentielles pour l'épanouissement de nos coeurs ; ces sentiments sincères introduisent à la fois ceux qui le récitent et ceux qui écoutent sa récitation dans l'atmosphère sacrée du Coran et leur ouvre grand les portes des cieux.

    À travers le récit d'un tel événement, on pourrait croire que j'ai voulu dire : « Inutile de lire le Coran si vous ne ressentez pas la même chose », or ce que je veux dire est qu'il faut nécessairement être très attentif à ce que le Coran dit puisque nous avons eu l'honneur d'être choisis comme son allocutaire. Une telle récitation coranique qui n'entraîne guère de changements dans nos âmes, ne peut non plus dominer notre vie individuelle et sociale. Nous devons pouvoir changer grâce au Coran, nous tourner vers son horizon et le ressentir dans toute sa profondeur, afin que son mystère s'ouvre à la vision de nos coeurs…

    Revenons à notre sujet. Le jeune garçon, donc, n'est pas mort ; il a rejoint son Seigneur. Son coeur s'était arrêté de battre en raison de l'émotion intense que le Coran suscite chez les âmes pures, et il s'était avancé vers le Tout-Puissant. Il allait évidemment vivre pour l'éternité. Il n'avait pu aller au-delà de « C'est Toi Seul que nous adorons » et n'avait donc cessé de répéter cela jusqu'à l'aube. Une autre personne avait vécu un jour une expérience spirituelle similaire au sein de la Ka'ba. Quand il posa la tête contre le mur de la Ka'ba, il se dit tout bas : « Ô mon Seigneur ! » Puis il s'arrêta net, pétrifié… Il se sentait incapable de continuer tellement il était tourmenté par ses pensées : « As-tu vraiment le droit de dire une telle chose ? Pourquoi t'obstines-tu à cette hypocrisie ? » Quoi qu'il en soit, ce genre d'expérience unique, telle que l'a vécue cet homme, ne peut être vraiment exprimée par de simples mots, ni les sensations intenses qu'il éprouva à cet instant-là ; elles ne sont pas de nature à pouvoir être transmises à autrui. Plus tard, cet homme lui-même ne serait pas capable d'expliquer ses propres sentiments.
    Pour conclure, si nous réussissons à suivre cette ligne de conduite dans notre foyer, si notre attitude reflète notre dévotion au Coran et si nos actes indiquent notre inclusion dans le cercle du Prophète, alors notre entourage va vite reprendre vie, tout comme les plantes vertes après les pluies printanières ; il y aura autour de nous des renouveaux successifs et les anges vont en venir jusqu'à envier notre vie.


    M.Fethullah Gülen (fr.fgulen.com)

    Benzer Konular
    fethullah gülen üzerine
    fethullah gülen üzerine kitleleri etki altına alabilen üstün hitabet yeteneği,ileri görüşlü keskin zekası,yoğun kültürel birikimi ile müslüman memleketlerde son devrin en dikkat çekici kanaat önderi. içlerinde sözde islamcı,sahte milliyetçi
    Yazar : Risale Forum
    إِنَّا لِلّهِ وَإِنَّـا إِلَيْهِ رَاجِعونَ


  2. #2
    Üyelik Tarihi Üyelik tarihi
    Oct 2010
    Mesajlar Mesajlar
    102
    Tecrube  Tecrübe Puanı: 55 + 1226


    Cevap: Le respet pour le Coran - Fethullah Gülen

    je vous remercie mon frère
    Yazar : Risale Forum

  3. #3
    Üyelik Tarihi Üyelik tarihi
    May 2008
    Nereden Yer
    Kocaeli
    Mesajlar Mesajlar
    2.615
    Tecrube  Tecrübe Puanı: 466 + 31300


    Cevap: Le respet pour le Coran - Fethullah Gülen

    Alıntı guli rana Nickli Üyeden Alıntı [Linkleri Görebilmek için Üye olmanız Gerekmektedir.Üye olmak için Tıklayınız.]
    je vous remercie mon frère
    Je vous en prie mon frère..
    Yazar : Risale Forum
    إِنَّا لِلّهِ وَإِنَّـا إِلَيْهِ رَاجِعونَ


Facebook Yorumları

Facebook Giriş

Konu Bilgileri

Users Browsing this Thread

Şu an 1 kullanıcı var. (0 üye ve 1 konuk)

Bu Konudaki Etiketler

Sosyal İmleme

Yetkileriniz

  • Konu Acma Yetkiniz Yok
  • Cevap Yazma Yetkiniz Yok
  • Eklenti Yükleme Yetkiniz Yok
  • Mesajınızı Değiştirme Yetkiniz Yok
  •  

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222