GIYBET RISALESI FRANSIZCA+ ACIKLAMALI

GIYBET=MEDISANCE

giybet risalesi-22.mektup Birinci Mebhas'in Hatimesi'nde gecmektedir.


Not : La partie en rouge est le texte en originale
Celle en vert apporte des explications pour mieux comprendre le texte originale



CONCLUSION CONCERNANT LA
MÉDISANCE


Bismillahirrrahmanirrahim,Elhamdulillahi Rabbil alemin vel akibetul muttekim, vesselatuvesselamu ala seyyidina Muhammediv ve ala alihi vessahbihi, alaresulune salavat.


Médisance :C'est le fait de parler de ton frère d'une façon qui ne lui plairait pas. Par exemple, Ahmed n'est pas parmi nous, et je vous dis à propos de lui qu'il est radin, menteur etc. Ca c'est la médisance.
L'islam condamne durement ce pêché. Et malheureusement, après le mensonge,le péché dont les musulmans ont le plus recourt c'est la médisance.Parce que c'est un pêché qui s'est tellement banalisé et devenu normal que ça a pris une apparence naïve. C'est devenu une habitude...


L'exemple cité parmi les exemples du Propos de la diffamation et du sanctionnement a montré grâce à un seul verset, l'atrocité de la médisance aux yeux du Coran. Le verset montra miraculeusement comment aider l'homme à se détourner de la médisance de six façons en ne laissant aucun besoin d'écouter une autre explication, car aucune explication n'est plus claire que celle du Coran.

اَيُحِبُّ اَحَدُكُمْ اَنْ يَاْكُلَ لَحْمَ اَخِيهِ مَيْتًا




Le Tout Puissant dit : « Ne médisez pas les uns des autres.Est-ce que l'un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? Assurément non, vous en aurez l'horreur. Et craignez Allah. Les appartements, verset 12.

Le verset interdit la médisance selon six degrés et la sanctionne fortement. Le verset interpelle les médisants, ce qui donne ce
sens :

Bédiuzzaman va décortiquer chaque mot contenu dans le verset pour sa démonstration

L'interrogation du début a pour but la négation et elle s'infiltre le long du verset dans chaque mot, pour se garantir un jugement.

1/Parle premier mot, le verset interpelle le lecteur par « est-ce que » : est ce que vous ne réalisez pas l'atrocité de cette choses horrible ?

Homme est rationnel, sait poser des questions, comprend la réponse en retour mais pourquoi malgré tout l'homme fait cette chose horrible qui est de médire son entourage..

2/Le mot اَيُحِبُّ« aimerait »veut dire:votre cœur est-il devenu corrompu au point d'aimer une chose totalement repoussante alors que le cœur est le centre de l'amour et e la haine ?

Youhibbou veut dire aimer. Si le cœur est le centre de l'amour et de la haine,c'est le cœur qui sait le mieux séparer les deux. Et là le Coran montre que le Fitrat c'est-à_dire le nature humaine est tellement éloigné de ce que devra être et le coeur est tellement assombri qu'il n'arrive plus à faire la distinction puisque l'homme continue la diffamation.

3/اَحَدُكُمْ « L'unde vous » veut dire : Qu'est-il arrivé à votre vie sociale- qui puise sa vitalité dans celle du groupe- ? Et votre ville et votre civilisation qui tolère ce qui empoisonne votre vie et gâche votre quiétude ?

Le terme vous renvoie à la société. La médisance est une maladie contagieuse et pousse la société dans le catastrophe. Et elle est la plus part du temps source de guerre entre les hommes. Alors que malgré tout l'homme est obligé de vivre en société. Pourquoi salir et empoisonner son propre environnement ?

4/اَنْيَاْكُلَ لَحْمَ « manger la chair » signifie : Qu'est-il arrivé à votre humanité,pour que vous puissiez dévorer votre meilleur ami ?

Lahmé veut dire viande, et ekel manger. Les animaux tels que le lion et le guépard sont appelésdes animaux sauvages parce qu’ils mangent d'autres animaux, mais jamais ils ne mangent leur propres espèces. Un lion ne mangera jamais un autre lion. Alors pourquoi l'homme ferait-il cette atrocité et descendrait à un statut beaucoup plus bas qu'un animal ?


5/اَخِيهِ« son frère » : signifie ; n'avez vous pas de pitié envers vos semblables ? N’êtes vous pas lié par des liens familiaux ? Vous attaquez vos frères de plus d'une façon et portez cruellement atteinte à leur personnes opprimée. Celui qui mort un organe de son corps, a-t-il une raison ? N'est-il pas fou ?


Le mot frère contient toujours une connotation d'affection, d'amour envers son frère. Et la médisance est comme les dents d'un monstre. L’expression « liens familiaux » souligne que la médisance efface nos sentiments affectif et les détruits complètement.
[Sachez par ailleurs que] médire au sujet de vos frères revient à leur faire don de vos œuvres pieuses. En effet, s’ils n’obtiennent pas réparation des préjudices qu’ils auront subis ou ne vous en lavent pas dans ce monde, ils prendront de vos bonnes actions le jour du jugement. Que vos bonnes œuvres en viennent alors à disparaître et l’on prendra certains de leurs péchés que l’on vous fera porter, suite à quoi vous serez jetés dans le feu. Craignez donc Allah chers frères et préoccupez-vous de vos défauts avant ceux des autres !

Vos bonnes actions seront perdus en un clic d’œil, alors que avec les conditions dans lesquelles nous vivons nous accomplissons très difficilement nos prières, nous passons des heures a chercher des endroits pour prier dans nos écoles, dans notre lieu de travail,tant de difficulté perdu par un simple acte de médisance !



6/مَيْتًا« Cadavre »signifie : ou est votre cœur ? Votre instinct est-l si corrompu au point que vous acceptez la chose la plus détestable ?( Manger la chair de votre frère), alors qu'il mérite tout le respect.

Alors que même les animaux ne peuvent pas manger facilement la chair humaine

D’après le noble verset et d’après les preuves que nous avons cités de ses mots, la médisance est condamnable par la raison, le cœur, humainement,instinctivement et de la part de la religion.


Il a été rapporté dans le Musnad Ahmad, que la médisance annule le jeûne : « Deux femmes jeûnaient au temps du Prophète صلىالله عليه وسلم et elles ont failli mourir de soif. Ceci fut rapporté au Prophète صلىالله عليه وسلم,mais il refusa [de leur permettre de rompre le jeûne]. Puis on lui mentionna ces deux femmes de nouveau, et il les fit appeler et leur ordonna de vomir, c’est-à-dire de vider leur estomac. Elles ont vomi et ont rempli un bol de pus, de sang purulent et des morceaux de chair. Alors le Prophète صلىالله عليه وسلم dit: « Ces deux femmes se sont privées de ce qu’Allah leur a autorisé, mais elles ont annulé leur jeûne en faisant ce qu’Allah a rendu illicite pour elles. L’une d’entre elles s’est assise
avec l’autre et elles se sont mises à manger de la chair des gens.»

Shaikh Salih al-Fawzan dit: "Ce qui s’est passé avec ces deux femmes en présence du Prophète صلىالله عليه وسلم lors qu’elles ont vomi ces choses affreuses et détestables, cela fait partie des miracles qui se sont produits dans la main du Prophète صلىالله عليه وسلم pour montrer aux gens les effets néfastes de la médisance.

Ce hadith montre donc que la médisance annule le jeûne, mais c’est une annulation au sens figuré, c’est-à-dire que cela annule la récompense du jeûne.

A l'époque de bonheur (Asri Saadat) les gens pouvaient sentir l'odeur de cadavre lorsque qqn disait du mal de son frère. Ce n'était pas au sens figuré. Les gens sentaient réellement cette odeur. A nos jour, on s'est tellement habitué à ce pêché,cette odeur est présente partout et nous ne ressentons plus parce que c'est devenu normal. C'est comme l'odeur de la cigarette qui dérange les personnes qui ne fument pas. Mais les fumeurs eux mêmes ne sont pas du tout dérangé par cette odeur.


Réfléchis donc à ce verset et vois comment il réprime le crime miraculeusement et brièvement en six étapes.

La médisance est vraiment une vile arme qu'utilisent les adeptes de la polémique, les envieux et les obstinés, car ceux qui ont de l'amour propre n'utilisent pas une arme aussi vile.

La particularité des gens qui ont recourt à la médisance c'est donc les ennemis, les envieux et les obstinés. Et la médisance c'est l'arme des faibles, sans honneur, c'est un signe de faiblesse et de lâcheté...

Autrefois le poète a dit :
Je suis trop fier pour me venger au moyen d'une médisance
Carla médisance est la force de celui qui n'a pas de force.

En médisant qqn, on accomplit un pêché à l’égard d'Allah, mais aussi on rentre dans le droit de la personne qu'on a médit, c'est un double pêché. Il faudra voir cette personne et lui demander son pardon...

Mais la plupart du temps personne n'accepte d'avoir commis ce pêché, et les gens disent « je peux lui dire ça en face aussi ».L'homme pour se justifier dit cela, mais ça n'a aucune valeur auprès d'Allah.

Comment comprendre que c'est de la médisance ? Quelle est la condition ?

Si la personne qu'on médit était là,en notre présence, elle se serait vexé et fâchée= c'est aussi une médisance. « le fait de parler en mal d'une personne en sa présence est tout autant interdit, car cela fait partie de 'insulte et de l'injure. »
La deuxième façon de détourner c'est de dire « mais ce que je dis c'est vrai ! » dans ce traité Bédiüzzaman explique que si c'est vrai ce que vous dites c'est alors une médisance, si ça ne l'est pas alors c'est une accusation affreuse, une diffamation,qui est même condamné par la loi.
Dans un autre livre intitulé les Paroles, Bédiuzzaman explique que la« médisance est un crime ».
Pourtant lorsque je dis à propos de Ahmed qu'il est laid et sale comme tout,ça ne ressemble pas du tout à un crime, en c'est loin de l'être !
Explication :Parfois, les gens commettent de telles médisance que c'est pire qu'un crime : c'est la généralisation.
A titre d'exemple, lorsque tu dis « vous savez ces gens de la tariquâ, ils font que des dzikir et ne lisent jamais ». Rien qu'en disant ceci tu as médit toute la communauté des tariquât,tous ceux qui sont morts,mais aussi tousceux qui sont en vie mais également tout ceux qui ne sont pas encore nés.Ainsi le pêché commis est très grand.
Vouspouvez trouver tous les adeptes de cette tariqât et leur demander pardon mais comment faire pour les morts et ce qui vont naître après votre mort ?

Ainsi la médisance en généralisant le propos est pire qu'un crime.

Encoreun autre exemple très répondu en France : « Ah lesarabes et les noirs, ils sont sales, et c'est tous des voleurs »Les arabes et les noirs c'est des milliers de gens. Ainsi il faut faire très attention à la généralisation de votre propos

Cependant,vous pouvez dire que vous avez voyagé en Afrique, et à votre retour en France, vous dites à vos amis « il y'avait une partie des arabes, ils sont comme ça... » Vous pouvez dire ceci et ça ne sera pas de la médisance parce qu'on sait pas de quelle partie des arabes vous parlez.

Tant que l'on ne sait pas de qui on parle ce n'est pas de la médisance



La médisance, c'est dire de ton frère ce qu'il déteste. S'il a accompli ce que tu dis de lui, tu l'as médit. Et si il n'a pas commis, tu l'a défiguré, accusé (calomnier) cela signifie que tuas commis un double péché.
La médisance, même si elle est illicite, est parfois permise. Il est permis à l'opprimé de dénoncer celui qui l'a opprimé à un juge pour qu'il l'aide à réparer l'injustice ou le mal qu'il a subi. Par exemple : la consultation : si quelqu'un te consulte à propos d'une personne à laquelle il veut associer pour des affaires ou autres, et que tu veux lui donner un conseil sincère pour l'amour de Dieu, sans qu'il n'y ait intervention d’intérêts personnels,il t'est permis de dire : « Tu ne devra pas avoir d'affaires avec lui, tu perdrais ou il t'arrivera du mal. »

Cela inclut : décrire quelque choses sans avoir l'intention de nuire. Comme dire : Ce boiteux ou ce débouché.

Cela inclut : la médisance est permise si la personne dont on parle est débouché et qu'elle affiche publiquement sa débouche, sans cacher sa corruption, et se vante même de ses pêchés et prend plaisir à opprimer les autres.

Bédiuzzaman énumère quatre conditions dans lesquelles la médisance est permise :

1/par exemple, je travaille dans une entreprise, et j'ai un collègue de travail qui me fait la misère tous les jours. Vous avez le droit d'aller voir votre responsable qui a le pouvoir d'arranger cette situation. Il faut donc le dire auprès de la personne responsable et non vous plaindre auprès de vos parents.


2/Ahmed et Mehmed veulent collaborer ensemble pour un travail. Je connais Ahmed de près, Mehmet vient me voir pour avoir mon avis sur leur collaboration, et je lui dis tout ce que je sais sur Ahmed. C'est permis à condition de n'avoir aucune pensée rancunière envers cette personne.

3/décrire une personne : vous êtes en discussion vous parlez d'une personne que vous connaissez tous, et qqn demande mais c'est quel Bilel et là vous répondez « tu sais Bilel le gros »C'est permis encore à condition de n'avoir aucune pensée négative,et que Bilel ne soit pas nécessairement vexé en entendant cela.

4/ Les gens qui affichent publiquement leur pêchés et qu'ils racontent avec fierté leur consommation d'alcool ou autre...Lorsque vous dites à propos de cette personne, vous savez il boit comme une éponge, ce n'est pas de la médisance.

Dans ces conditions c'est autorisé mais c'est très risqué, on marche sur un fil très sensible.
La médisance efface les bonnes actions aussi rapidement que le feu détruit le bois.
Le jour de la résurrection, il se peut que toutes vos bonnes actions,vos prières, vos jeunes soient effacés à cause des gens qui vous aurez médit d'ici bas monde.
Si nous ne voulons pas retrouver un cahier de destin vide, il faut sortir la médisance de notre vie.
Et que ce cours soit un commencement dans nos vies.


Dans ces cas particuliers, la médisance est permise, car elle ne comporte pas de fin personnelles. Elle est permise seulement pour arriver à la vérité, sinon, la médisance fait échouer es bonnes actions et les consume comme le feu consume le charbon.
Qui commet la médisance et l’écoute volontairement, doit prononcer cette prière :
« Seigneur,pardonnez-nous et pardonnez à celui qui nous avons médit »
Puis il demande à celui qu'il a médit de lui pardonner dès qu'il le rencontre.


ELBAKI HUVEL BAKI

L'éternel est l’Éternel.

SAID NURSI

SUBHANEKELA ILMELENA ILLEMA ALLEMTENA INNEKE ENTEL ALIMUL HAKIM VE AHIRUDEVAHUM ENILHAMDLILAHI RABBIL ALEMIN
ELFATIHA MEAS SALAVAT